Pourquoi la psychothérapie ?

Il n’existe pas de bonnes ou de mauvaises raisons pour commencer une psychothérapie. C’est une démarche personnelle qui demande une certaine implication du patient, une envie, un besoin.

Envisager une psychothérapie n’est pas le signe d’une faiblesse. On peut avoir besoin d’un peu d’aide extérieure à un moment de sa vie, ou l’envie de faire un travail sur soi, d’introspection.
Parfois, suite à un traumatisme, ou encore suite à un deuil, on ressent le besoin d’être entendu et écouté. D’autres fois, on ne met pas forcément de mots sur ce que l’on ressent, une angoisse, une tristesse ou un mal de vivre qui perdurent.
C’est en ce sens que la psychothérapie peut vous être d’une aide précieuse et être une des réponses possibles à ces maux.

Il existe toutes sortes de méthodes liées à la psychothérapie, néanmoins, je développe mon travail autour des thérapies brèves. En fonction de la problématique à atteindre et des objectifs, EMDR, thérapie systémique, thérapie narrative ou encore thérapie centrée sur les ressources, constituent mes méthodes de travail .

La parole, l’expression des émotions, l’écoute des sensations corporelles, sont autant de façons de comprendre nos souffrances et d’y remédier.
Le champ de la psychothérapie est très vaste . Elle peut intervenir utilement dans toutes les maladies qui s’inscrivent dans une dynamique psycho-somatique avec une prédilection pour l’élément psychonerveux de ces maladies.

Généralement, on entreprend une psychothérapie pour :

  • Cesser de souffrir psychologiquement (phobies, angoisses, anxiété, panique, déprimes récurrentes…).
  • Régler des problèmes affectifs ou relationnels (obsessions, timidité, estime de soi, échecs amoureux…).
  • Modifier des comportements qui nuisent au bien-être (stress post-traumatique, dépendances diverses, maux imaginaires, dysfonctions sexuelles…).
  • Faire face à une crise existentielle (après quoi je cours?, réorientation de carrière…).
  • D’autres y ont également recours, non pas tant pour régler des problèmes spécifiques, mais pour acquérir de nouveaux outils afin de se réaliser pleinement ou pour améliorer l’adéquation entre leurs valeurs et la réalité de leur vie.